top of page

Actualités

Rechercher

Présence dans les médias

Dernière mise à jour : 28 mars 2023

Le coroner enquêtera pour l’octogénaire morte dans l’indignité à Lévis

Le journal de Québec

Extrait


Soins palliatifs mieux encadrés

Les soins palliatifs devraient d’ailleurs être mieux compris, enseignés et encadrés pour éviter de tels drames, estiment de leur côté la Société québécoise des médecins de soins palliatifs (SQMDSP) et la Coalition pour la dignité des aînés.

«C’est un problème profond, un problème de culture», déplore la présidente de la SQMDSP, la Dre Olivia Nguyen.

Selon elle, les soins palliatifs sont mal compris, notamment en milieu hospitalier. «Si on doit choisir entre une personne qui est en train de décéder et une personne qui a besoin d’antibiotiques ou de réanimation, normalement il n’y a pas de choix. Les deux personnes sont importantes », dit-elle.

«Avoir accès à des soins palliatifs de qualité est un droit, ce n’est pas un privilège», ajoute-t-elle.


 

SÉANCES DES COMMISSIONS

Assemblée nationale du Québec

Relations avec les citoyens

• Société québécoise des médecins de soins palliatifs Audition sur le projet de loi n° 11, Loi modifiant la Loi concernant les soins de fin de vie et d’autres dispositions législatives


 

La « loterie » des soins palliatifs à domicile

Radio-Canada

Les Québécois ne sont pas tous égaux quand vient le temps d'obtenir des soins palliatifs. En Montérégie, par exemple, des CLSC n'ont pas de médecin pour offrir des soins de fin de vie à domicile, alors que celui du territoire d'à côté en a un. Des inégalités, parfois à quelques kilomètres de distance. Un problème qu'on retrouve un peu partout dans la province. Un reportage de Davide Gentile.




Comments


Pour la promotion de la qualité et de l'accès aux soins palliatifs

bottom of page